Les 1ers jours au cambodge

Après 24h de trajet, me voici arrivé à Phnom Penh. Je suis hébergé chez Patrick, un contact de France, et Huyen, sa femme. 4 jours à vadrouiller dans cette ville pleine d’histoire et de vie.

La circulation de Phnom Penh est complètement folle. Je n’ai jamais vu ça auparavant. Rempli de motos qui roulent parfois à droite, parfois à gauche… Tout un sport pour traverser une route !

Je décide ensuite d’aller dans le sud, voir la mer. Arrivé à Sihanoukville, ville balnéaire par excellence. Les seules activités sont « faire la fête et boire la nuit », « dormir sur la plage l’après-midi ». Que des occidentaux qui viennent ici pour faire la fête pas chèr.  Je décide de fuir cette ville dès le lendemain pour chercher un coin plus tranquille.

J’ai tellement fui la foule, que je me retrouve le lendemain dans la situation totalement inverse. Je décide de partir au port. Je prends un tout petit bateau en bois, sans siège, pendant 5 heures, pour rejoindre l’Ile de Koh Sdach, une île de pêcheurs. Je prie pour que le seul hôtel de l’île (il s’agit en fait 5 petits bungalows au bord de la mer), ne soit pas complet. Sinon, je vais devoir dormir sur la plage. Arrivé sur l’île, les bungalows sont disponibles, et je me rends compte que je suis tout simplement le seul touriste sur l’île…

A côté des bungalows, un restaurant franco khmer tenu par Didier, sa femme et les 2 enfants de sa femme. Je passe beaucoup de temps avec eux, c’est mon nouveau QG, je mange avec Didier et sa famille le soir. Il me donne tous les bons plans de l’île, ce qui est plutôt pratique quand aucun plan de l’île n’existe et quand personne ne parle anglais. Nous allons ensemble au marché pour le restaurant, je découvre beaucoup de la cuisine et des fruits et légumes khmers.

Quand je me promène dans le village de pêcheurs de 5000 habitants, tous me regardent en se demandant ce que je fais ici, tous les enfants me disent « hello what’s your name ». Etrange cette situation d’être regardé par tous tout le temps, ce ne sera pas la dernière fois.

Je passe mes journées seul sur une plage paradisiaque, perdu au milieu d’une palmeraie, ou il n’y a jamais personne. Un petit coin de paradis non occupé par les touristes ! L’île parfaite pour se ressourcer, et un bon exercice de se retrouver seul face à soit même….

Je quitte l’île pour partir à Chi Path, un projet d’écotourisme solidaire coordonné par les villageois et l’ONG Wildlife Alliane. Hébergé chez l’habitant cette nuit, nous allons communiquer par le langage des signes. Et demain, je pars pour 2 jours de rando vélo, avec une nuit en tente dans la jungle, pour découvrir la faune et la flore locale…

Vous trouverez ICI une description de cet endroit

6 commentaires sur “Les 1ers jours au cambodge

  1. hello, « what is your name? »…
    souvenir, souvenir!! non ce n’est que le début , mais tu vas t’y habituer tres vite!!
    c’est top ton périple et puis fallait le trouver le frenchy sur ta plage paradisiaque!!! 😉
    bisousssss
    cuidate

  2. « Etrange cette situation d’être regardé par tous tout le temps, ce ne sera pas la dernière fois. » : ce sont les filles qui te regardent ? Ou les pêcheurs? 😉

    En tout cas je suis trop content pour toi frangin! C’est pile ce qu’il te fallait 🙂

    Biz biz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *