Traversée du fleuve Amazone. 4ème trajet : rendez-vous en terres inconnues…

Moi qui pensais qu’en termes d’aventures fluviales, je ne pouvais pas faire pire, ou mieux… ça dépend dans quel sens on le prend…

J’arrive à Téfé, petite ville perdue au cœur de la plus grande jungle du monde (cf article « Traversée du fleuve Amazone. 3ème trajet : un voyage dans les entrailles de la jungle Amazonienne ! »)

On ne peut pas être davantage au milieu de l’Amazonie. Pas un seul touriste, pas grand-chose, le néant…

J’ai un contact là-bas, Vania, une biologiste, qui étudie les loutres (c’est sa passion les loutres), et qui parle anglais ! Elle m’introduit à un ami à elle, qui vit dans une petite communauté, perdue au milieu de la forêt, à 10 heures de bateau de Téfé…

Grâce à l’aide de ma traductrice, il me dit « Le bateau de la communauté part demain. Tu peux venir avec nous et partager notre vie, si tu veux, et tu dormiras chez mes parents ».

« OK… »

Donc je viens de dire OK là ?… Heuu ça veut dire que demain, je vais vivre, pour un durée totalement indéterminée, dans un village au milieu de la jungle, sans moyen de communication sur place ni aucun autre service, avec des gens que je ne connais pas du tout. Et pour couronner le tout, dont je ne comprends pas un mot de ce qu’ils me disent (personne là bas ne parle anglais ou espagnol).

C’est n’importe quoi, la folie me mène. Je suis décidément un grand malade.

Allez on part, on verra bien !

Le trajet s’effectuera dans un petit bateau, le « Boa Esperança » (Bonne espérance). Il s’agit du nom de la communauté.

IMG_8172Installation du hamac

Il n’y a pas une place pour installer mon hamac…

IMG_8169Je vais l’installer ou je peux, au-dessus d’un autre, tant pis pour l’autre…

C’est comme ça que, sans le savoir, j’ai installé mon hamac juste au-dessus du hamac du chef de la communauté… Voilà. Je commence bien mon affaire…

Les hamacs se touchent les uns aux autres. Pour accéder dans son hamac, on est obligé de s’agripper sur les jambes de ses voisins. Un peu compliqué !

22 h : nous partons

Ça y est, je suis installé, les bras et les jambes serrés. Si je bouge un petit doigt, je bouscule mes voisins. Et bien sûr, parce que ça arrive toujours au mauvais moment… J’ai une bonne diarrhée depuis hier. Je vais donc tenter de me retenir toute la nuit…

On est tellement serré que le pied (car il n’a qu’une jambe) du chef du village touche ma tête.

Allez, bonne nuit !!

Et voilà, encore une nuit dans mon hamac sans quasiment dormir. J’ai bougé et embêté mes voisins toute la nuit. Comme mon père le dit, je suis un asticot, c’est trop dur pour moi de ne pas bouger !

Et je suis sûr que vous vous dites « et la diarrhée alors? »… Bah oui tout ce qui tourne autour du caca ça intéresse toujours les gens ! Et bien j’ai réussi à ne pas aller aux toilettes, au grand désespoir olfactif de mes voisins…

6h : le réveil

Ma voisine de hamac, à la lumière du jour, se rend compte qu’elle vient de dormir à côté d’un gringo. Elle m’observe avec de gros yeux pendant 5 minutes, sans rien dire, comme si elle venait de croiser E.T ou Godzilla.

7h : le petit déjeuner

On me propose café, de quoi manger, et de la cachaça (l’alcool brésilien)… Malgré la barrière de la langue, ils sont aux petits soins avec moi… Je prends mon café, pendant que les hommes s’enfilent des bouteilles de cachaça

Nous naviguons sur de petits fleuves, au milieu de la jungle, une merveille… Tout le long, on peut voir dauphins et caïmans qui s’agitent dans ces eaux magiques…

IMG_817412h : on aurait du arriver à 8h du matin, on navigue encore…

On me propose gentiment à manger. C’est pas très bon. C’est pas la nourriture et l’eau qu’un européen peut supporter ici ! Mais bon, je n’ai pas le choix, faut que je mange… C’est ma diarrhée qui va pas être contente…

La fatigue de l’aventure

Depuis quelques jours, je commence à fatigué de toutes ces aventures… Je pars au milieu de la jungle, alors que je suis exténué, j’ai des courbatures, mal au dos, la diarrhée, mal de tête, et je ne comprends rien à ce qu’on me raconte. La folie me mène, mon corps et mon cœur n’arrivent plus à supporter ma tête un peu trop folle et aventureuse. C’est ma dernière aventure dans la jungle. Après ça, j’arrête les expéditions hasardeuses dans la forêt. Ma tête a dorénavant décidée d’écouter mon corps.

15h : booooooooon on arrive quand là ? Je craque. Je commence à boire de la cachaça avec les compagnons de bord… Même si ça le fait pas d’arriver dans ma nouvelle famille d’accueil après avoir bu… Et notre capitaine de bateau, qui était très sérieux IMG_8178Vient de laisser la main aux autres hommes, bourrés. Ils conduisent, tout en buvant à la bouteille…

16h : ouf, nous voici arrivé, une merveille !!!

IMG_8522 IMG_8525 IMG_8527

Rendez-vous en terres inconnues

Voilà, je n’ai jamais été aussi profond dans la jungle. Ni aussi profond dans quelconque endroit de cette planète. Pour se rendre dans cette communauté, depuis la France, il faut donc :

  • Prendre un avion Paris-Rio, puis un autre avion Rio-Manaus
  • Puis un bateau Tabatinga (frontière du brésil)-Téfé, ou Manaus-Téfé, pendant 2 à 4 jours le long de l’Amazone
  • Et pour finir 18h dans un petit bateau le long de petites rivières

Soit 4 à 6 jours de bateau de la civilisation…

Même Mappy et Googlemap ne savent pas comment y accéder !

Je suis le 2ème européen à venir voyager dans cette communauté. Elle est tellement inaccessible… Rendez vous en terres inconnues ! J’espère juste que je ne vais pas choper une maladie, ou me faire couper en deux par un fou avec une machette, car l’hôpital le plus proche est à plus de 4 jours de bateau ! J’ai un peu peur j’avoue…

Comment va donc se passer mon séjour en terres inconnues ? Vous le serez lors du prochain article !!!

Pour savoir quand il sera publié, abonnez vous à la page facebook de d’autres mondes 🙂

2 commentaires sur “Traversée du fleuve Amazone. 4ème trajet : rendez-vous en terres inconnues…

  1. Tu vends trop du reve avec les longs voyages comme celui là!

    Et je t’avoue que le passage « caca » ma tenue en haleine 🙂
    J’espere que ton slip aura survécu au séjour!!!

    Bye,

  2. Hello my french friend! it is so good to read your trip diary!!!!
    After leaving Tefé I spent some days in Manaus (where I went to swim with beautiful pink dolphins), and now I am back in Uruguay. My body, like yours, is tired of so many adventures. Living in the Amazon four 3 and 1/2 years was cool, but I really needed a bit of reality!. So after 13 days here, my body and soul are very happy…..I run and go to the beach every day……………
    HAPPY NEW YEAR!!! I hope to see you again elsewhere, it was great meeting you, Nicolas!
    Orcahug,
    Vero

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *