Traversée du fleuve Amazone. 3ème trajet : à bord d’un drôle de bateau au Brésil

Un trajet au cœur de l’Amazonie

Je pars de la triple frontière Pérou/Colombie/Brésil (cf article précédent), pour me rendre à ma nouvelle destination, Téfé.

Capture d'écran 2013-11-29 16.46.34Voilà… comme on peut le voir sur la carte, je suis en plein milieu de l’Amazonie. J’ai réussi à m’enfoncer au cœur de la forêt. Arrivé à Téfé, je vais vivre avec une communauté indigène, perdue dans les entrailles de la jungle (article à venir)

Trouver un compagnon de route

Dans ce genre de voyage, il est très important de trouver un compagnon de route, de préférence un autre voyageur. Pourquoi ? Pour se surveiller mutuellement nos bagages, et pour avoir quelqu’un qui prend soin de toi au cas ou il t’arrive n’importe quoi. J’arrive au port, tous parlent portugais, il n’y a aucun autre voyageur. Merde…

Mais comme à chaque fois, les anges sont avec moi…

Je fais la queue pour rentrer dans le bateau, et mon voisin commence à me parler. Il s’appelle Luis, un colombien qui voyage seul. Le seul autre touriste du bateau est comme de part hasard juste à côté de moi.

Monter à bord de notre super bateau

Nous montons à bord du « Sagrado coraçao de Jesus » (Sacrée coeur de Jésus). Me voici donc dans le cœur de Jésus. Rien que ça !IMG_8120Mais généralement, en Amérique du Sud, quand un bus ou un bateau a dans son nom le mot « Jésus », ça veut dire qu’on a besoin de Jésus pour se protéger… Et ça veut donc dire qu’il peut s’agir d’un voyage dangereux…

A l’entrée du bateau, fouille totale de nos bagages par les militaires brésiliens. Ils sont des dizaines à bord, avec leurs armes, ça ne rigole pas ! IMG_8122

Installer son hamac dans un dortoir géant!

Au rez de chaussé, une centaine de personnes entassées dans leurs hamacs. Au premier étage, ou je m’installe, une autre centaine de personnes. Ils se touchent les uns aux autres (les hamacs pas les personnes). Çà donne ça ! IMG_8150 IMG_8152Et voici la vue de mon hamac…

IMG_8134Voilà, je vais dormir dans un dortoir géant !!!

Le bar

Au dernier étage, il y a trop de place avec un bar super grand et de la Samba a fond ! Est-ce que ce bateau au Brésil accorde plus d’importance à la fête qu’au dodo ?

IMG_8151

Voyager avec d’étranges marchandises

Notre bateau fait également office de convoyeur de fond. Il décharge dans les différentes villes et villages le long de l’Amazone quelques billets pour les banques. C’est une des raisons pour laquelle nous voyageons avec les militaires armées…

Il y a aussi des caisses remplies de poissons nettoyeurs de vitre, pêchées en Amazonie, et qui finiront probablement à Truffaut ou Jardiland.

Et puis des poulets et des coqs  qui se baladent tranquillement dans le bateau.

Je voyage donc en hamac, dans un dortoir géant, convoyeur de fond, fournisseur de Jardiland. Est-ce encore un autre rêve insensé ou bien la réalité ?

Comment va donc se passer ce drôle de trajet dans ce drôle de bateau, au milieu de la Jungle ?

A lire au prochain article : « La traversée de l’Amazone. 3ème trajet : un voyage dans les entrailles de la jungle Amazonienne »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *