Travailler un mois dans une auberge de jeunesse en Colombie

Quand tu voyages depuis plus d’une année… Une chose étrange te manque : le TRAVAIL ! Si, si, je vous assure…

Les gens qui travaillent t’envient parce que tu voyages, et tu envies les gens, parce qu’ils travaillent !

En voyage longue durée, on a parfois besoin de rythme pour la santé mentale (se lever tous les jours à la même heure, avoir des repères…), besoin de s’occuper, de se sentir utile…

« Beh oui ma p’tite dame, le travail c’est la santé ! »

J’ai déjà réalisé quelques volontariats et emplois durant mon voyage. Je veux tenter quelque chose d’encore différent… Alors je décide de travailler à la réception d’une auberge de jeunesse. C’est pas très « local » et « typique », mais ce fut une expérience fort bien enrichissante !

Le tout est de trouver un petit endroit magique pour travailler :

– En pleine nature, dans un petit village ; Minca, au milieu des plantations de café et de cacao, entouré de rivières et de cascades,

– Un petit hôtel sympa : Casa Loma. Une petite maison en bois, et un espace pour camper, tout en haut d’une colline, avec un restaurant végétarien !

IMG_9203IMG_9231Plutôt un endroit sympa pour travailler non ?

IMG_9208 IMG_9215 IMG_9219 IMG_9223 IMG_9225 IMG_9238Et puis de tout là haut, une vue imprenable sur la grande ville, sur la folie urbaine, pour se rappeler qu’on est plutôt bien, là haut, en paix, avec la mère nature ! IMG_9202Et ma maison ? Là voilà. Un mois dans une tente !
IMG_9221
Ça suffit… Quand on la nature, on a moins besoin du confort.

Quand au travail ? J’accueille les gens, je les conseille sur les choses à visiter à Minca, je suis tout le temps là pour eux, quand ils ont besoin. Et puis je gère les réservations, les comptes, le planning…

De l’anglais, à l’espagnol, en passant par le français, avec les clients, je dois jongler, à longueur de journée, d’une langue à l’autre. Un super exercice, stimulant, pour améliorer mon anglais et mon espagnol !

J’ai ainsi eu l’occasion de rencontrer, en l’espace d’un mois, des américains, européens, brésiliens, colombiens, argentins, japonais, québecois, russes, etc. J’apprends beaucoup des gens.

Et puis certains clients deviennent des potes ! Des clients colombiens m’ont invité à dormir chez eux. J’y suis allé. J’ai été hébergé 🙂

Et puis il y a les autres personnes qui travaillent. Rester un mois, avec les mêmes personnes, et retrouver cette ambiance familiale, quand on est loin de la sienne, ça fait du bien 🙂

IMG_9250 IMG_9183 IMG_9188

Un commentaire sur “Travailler un mois dans une auberge de jeunesse en Colombie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *