« RDV en terres inconnues : peuple d’Amazone ». A quoi ressemble cette communautée ?

Comment peut bien vivre une communauté perdue au fin fond du brésil, a plusieurs jours de la civilisation ?? Et non, ce ne sont pas des indiens qui dansent autour d`un feu, tous nus avec une plume dans le cul… Mais alors qui sont-ils ? Comment vivent-ils ? De quoi vivent-ils ? Comment font-ils la fête ? Voici un court article très résumé et relatant ma version des faits… Avec tous pleins de photos !!!

  • Les habitants de Boa Esperança

Il ne s’agit pas d’une communauté indigène. Il n’y a pas que les indigènes qui vivent dans la jungle. Il s’agit d’anciens travailleurs et esclaves d´exploitations de caoutchouc, qui, à l’époque de la colonisation, ont fui, et se sont réfugiés et installés dans la jungle. Ils sont descendants de travailleurs blancs, noirs et indigènes. Ce qui donne un mélange de couleurs incroyable, même un sein d’une seule famille ! A Boa Esperança, on oublie le racisme racial.
IMG_8516

Autre particularité : ils sont tous cousins ! Et vu qu’ils sont loin de tout, ils n’ont pas trop le choix, ils se marient entre cousins. Voila, ils se marient et couchent en famille depuis des décennies, et pourtant, ils ne naissent pas débiles ou handicapés !

  • Les maisons : comme les habitants, de toutes les couleurs !

IMG_8204

IMG_8208 IMG_8270A ma grande surprise, pour une communauté coupée du monde, ils sont plutôt bien équipés. Dans leurs petites maisons en bois se cachent télévisions et réfrigérateurs. Pendant les 2 heures d´électricité quotidiennes, tout le monde est devant la TV novelas !

  • Les enfants

Ici, il y a 4 choses que les enfants savent manier à la perfection , et dès l’âge de 5 ans… A votre avis de quoi peut il bien s’agir ?

1/ La machette IMG_8319 2/ Le ballon de foot IMG_84933/ La danse IMG_83354/ Et… les bébés IMG_8371Ici, les petites filles de 6 ans n’ont pas besoin de poupées, elles en ont des vraies, grandeur nature ! Car dès 6 ans, on devient nounou. Dans ma famille d’accueil, c’est une fille de 7 ans qui est responsable de s’occuper d’un bébé toute la journée, pendant que la mère travaille. Cela ne l’empêche pas de jouer avec ses copines et d’aller à l’école (quand il y a école, à vrai dire pas souvent), car il y a toujours quelqu’un d’autre qui n’a rien à faire, pour s’occuper du bébé. Ça tourne un bébé.

Les enfants ne sont pas surprotégés. Dès 3 ans, ils partent se promener, dans le village ou au bord du fleuve, sans aucune surveillance, pieds nus et parfois en couche culotte! S’il y a une averse, les parents ne s’occupent même pas de savoir ou sont leurs enfants. Il y a parfois des accidents, certes. Mais ça fait réfléchir quand à la « surprotection » qui existe dans nos sociétés.

  • Perdus dans la jungle, de quoi peuvent-ils bien vivre ?

Déjà, le principal pour vivre : c’est avoir un toit et manger. Pour cela, ils font tout eux même, ils n’achètent rien. Les maisons sont faites avec le bois de la nature, la nourriture vient de la forêt et du fleuve. Et pour le reste, il n’y a pas mastercard. Il y a la labeur du producteur. Chaque famille cultive le manioc et réalise de la farine de manioc, appelée « farina », qu’ils iront vendre en ville quelques fois par mois…  IMG_8213 IMG_8220 IMG_8218Ça croque sous la dent, c’est tout fin, et c’est jaune. C’est un peu comme si on mangeait du sable… Mais au nord du Brésil, ils sont tous accro, ils ne peuvent pas s`en passer.

  • Une vie en accord avec la nature

L’eau, c’est la vie. La vie, c’est l’eau. Chaque maison est au bord de la rivière. Chaque maison a sa propre passerelle en bois, sur l’eau. IMG_8203 IMG_8236Sur ce petit truc en bois qui flotte, on lave tout, et tout avec le même savon.

C’est vrai ça, on peut tout faire avec un seul et unique savon, et de façon très hygiénique : laver son corps, faire la vaisselle, laver ses vêtements, laver sa maison et même se raser… Alors pourquoi utiliser des dizaines de produits chimiques, mis à part pour toujours consommer plus et polluer plus ? On se croit plus intelligents avec nos millions de produits mais en fait on est complètement débile. Notre façon de vivre est parfois ridicule…

L’eau et la forêt offrent également de quoi se nourrir. Ici, on importe quasiment rien. Ça limite la diversité des repas, mais nous mangeons le fruit de ce que nous offre notre nature.

La rivière nous offre le bon poisson :IMG_8251La nature nous offre le manioc (que l’on transforme en farina) et le riz, ainsi que quelques fruits exotiques…

Ainsi, midi et soir, tous les jours, toute la semaine, toute la vie!!, on mange : poisson, riz, farine de manioc… (sauf le dimanche ou on mange du poulet). Toujours le même repas, toute une vie, sans aucun légume. Comment font-ils ?

  • Les animaux de compagnie

Les chiens bien sûr. Mais aussi…  IMG_8499 IMG_8508

  • L’humour

Dans ma famille d’accueil, il y a une petite planche en bois qui sert à donner des fessées aux enfants quand ils ne sont pas sages… IMG_8271 IMG_8273Au recto, il est écrit : « cela dépend de toi… ». Et au verso  « j’en veux plus… ». Voilà le martinet version brésilienne…

  • Les vêtements

Toute la journée, les gens sont en contact avec la rivière, pour pêcher, se déplacer, laver, etc. Donc ici, les hommes vivent en maillot de bain, en débardeurs et pieds nus. Les femmes en mini-shorts et débardeurs. Voila il n`en faut pas plus.

Et même à l’église le dimanche matin, c’est mini short ou débardeur : pas de chichi avec dieu, il se préoccupe surement de d’autres choses bien plus importantes. Bref, c’est pas les mêmes conventions que chez nous…

  • Les divertissements

Anniversaires, fêtes du village… Au brésil, il y a toujours une bonne raison de faire tout le temps la fête. Ça commence le matin, et ça finit le soir. On fait 3 choses généralement quand on fait la fête :

1/ Danser en maillot de bain, pied nu,

2/Boire de la caïpirinha…

3/ »Ah ce soir c’est chuper bien la danche ichi, on se marre troop !! Mais che pu trop là che plus trop ou je chui la. Ah oui ca y est, j`ai trouve, je me souviens, au fin fond de…Ah oui, de l´Amazonie, a plusieurs jours de la civilisation. Jusqu’ici tout est normal. Donc tout vas bien. « IMG_8464

Autre attraction, pour les hommes, le foot bien sur, tous les jours. On a beau être a des kilomètres de la civilisation, on reste au Brésil.

Et puis il y a le nouveau joujou de la communauté. L’un des membres est arrivé il y a quelques jours, en bateau, avec une moto ! Premier engin électrique dans la communauté. Tout le monde fait pleins de tours de motos, pour le plaisir ! Ils apprennent à conduire et souvent tombent !

IMG_8353Et oui, car ici, et c’est une particularité de ces petites communautés : l’individualité n’existe pas, tout se partage, de façon naturelle. Tu pêches des poissons, tu partages ta pêche, tu ramènes une moto, tout le monde l’utilise… L`individualiste n`a pas encore fait son entrée.

Prochain épisode : mon expérience personnelle. Comment s`est passe cette semaine au sein de cette communauté ?

 

 

Un commentaire sur “« RDV en terres inconnues : peuple d’Amazone ». A quoi ressemble cette communautée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *