Prendre un bus illégal en Colombie

Nouveau trajet  : Bogota – Santa Marta (sur la côte Caraïbe au nord de la Colombie).  Arrivé à la station de bus, tout est complet. Que faire ? perplexe

On nous propose un autre bus… Un bus magique ? indexCe qu’on ne sait pas, c’est que c’est un bus illégal… Mais qu’est-ce que c’est, un bus illégal ?

C’est un mec qui a un bus, et il est conducteur. Il utilise, durant l’année, son bus pour transporter des groupes privés : scolaires, clubs de sport… via une compagnie privee. Aujourd’hui, il veut partir en vacances avec sa famille. Il veut se faire un peu d’argent de poche. Alors il se pose dans une rue, avec son bus, et il attend, tranquilou. Pendant ce temps, son frère, il va à la station de bus, il dit aux gens « heps… Psss… il y a un bus qui attend dans telle rue qui part à telle heure… ». Et quand le bus il est complet, hop, il part en vacances, avec le frérot et la petite famille.

Bien sûr, transporter et faire payer des passagers, à titre personnel, tel le ferait la SNCF, est interdit ! Nous tenons à indiquer que nous n’encourageons point ce genre de pratique et négligeons toute responsabilité.

Transporter de la drogue, des armes, un fétus de lama ou une peau d’ours polaire, c’est pas très visible, ça peut passer. Mais transporter, de façon illégale, un bus et 50 personnes… On aurait pu trouver plus discret quand même ! Alors pour partir, le conducteur est obligé de donner un petit billet de 750 dollars aux petits policiers de Bogota pour qu’ils ferment leurs petits yeux. Et c’est comme ça qu’on fait partir un gros bus… Je confesse, j’ai participé activement à la corruption, je n’en suis pas fier, mais je ne savais pas. 

Donc, je paye mon billet, mais je ne suis pas sûr d’arriver jusqu’à Santa Marta… Pourquoi ?

Car si, sur la route, on se fait attraper par des policiers, le conducteur devra aller au commissariat. Et nous, bah… On devra rester au bord de la route, au milieu de nul part, en Colombie, avec nos valises, comme des cons !

Allez, c’est parti pour 20 heures de bus… En espérant que les policiers ne nous contrôlent pas IMG_8536

NB : j`imite le mec qui veut pas se faire controler… Plutot reussi non ?

  • 1h30 plus tard, contrôle de police

Le chauffeur, en panique, nous dit : « Si les policiers vous demandent, vous leur dites qu’on est une grande famille qui part en vacances ! ». Forcément, tout le monde explose de rire dans le bus…  

Les policiers montent. J’ai peur qu’ils m’interrogent. Imaginez… Ils vont se rendre compte que j’ai un accent français. Et je vais devoir leur dire :

« Non mais heu… moi… ah en fait, le truc, c’est que… heu… je suis le cousin français, le cousin venu visiter la famille éloignée en Colombie ».

Pas crédible mon affaire… Alors je fais mine de dormir profondément, pour ne pas que l on m’interroge.

On se fait contrôler 3 fois. 3 petites peurs. Peur de se retrouver en pleine nuit, au bord d’une route, sans rien…

Mais encore une histoire qui finit bien. La grande famille est arrivée.

Voilà, c’était l’histoire du bus illégal 

2 commentaires sur “Prendre un bus illégal en Colombie

  1. Ah ah merci Yo ! Pour la coupe de cheveux, je tiens à préciser qu’il ne s’agit pas d’une coupe de cheveux en fait. C’est juste un vent hyper fort qui fait que mes cheveux sont bien étranges sur cette photo

Répondre à Yoann Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *