Pourquoi suis-je l’une des rares personnes de ce monde à être heureux d’avoir loupé sa correspondance ?

Après un début de voyage en France, puis le mariage d’une amie au Portugal, je pars pour l’Amazonie ! Un très long trajet m’attend : un vol de Lisbonne à Madrid, suivi d’un vol jusqu’à Quito. Arrivé à Quito, il me faudra prendre 3 bus, qui vont durer chacun 10h, 8h et 20h.

Les 3 prochains jours, je vais « « « « dormir » » » » sur des sièges d’avion ou de bus, à n’importe quelle heure de la journée, avec le décalage horaire et en portant mes sacs sur le dos… et je pars déjà avec un déficit de sommeil (j’ai peut-être un peu trop fait la fête au Portugal ?…)

Allez courage, c’est parti !!

Première étape : Lisbonne – Madrid. L’avion arrive avec 3 heures de retard, je loupe ma correspondance… Le prochain vol est demain. Je vais devoir rester à Madrid. Ça commence bien !

Alors que tous les passagers sont sur les nerfs, les sourcils froncés, moi, je souri… Je suis content de louper cette correspondance ! Mais pourquoi donc ?

Parce que je suis fou ?

Non.

Vous avez deviné ?

Qui dit vol reporté au lendemain, dit la compagnie aérienne vous offre un petit hôtel 4 étoiles en pension complète…

DSC_0035

Je m’offre donc aux frais de la princesse des Airs une petite nuit dans un hôtel luxueux (que je n’aurai jamais pu me payer). Je vais pouvoir me reposer dans un lit confortable, avec salle de bain privative, piscine et buffet, avant d’affronter des nuits dans les bus et dans la jungle en hamac, des brossages de dents dans les toilettes sales des airs de repos et des repas en barquette achetés à des vendeurs de rue.

Louper ma correspondance, c’est exactement ce qu’il me fallait pour recharger mes batteries. Elle n’est pas belle la vie ?

Seul bémol, entre la climatisation, la piscine et l’avion, mon empreinte carbone va vite grimper…

Voilà, vous savez dorénavant ce qui se passe lorsque vous loupez une correspondance (sans que ce soit de votre ressort).

2 commentaires sur “Pourquoi suis-je l’une des rares personnes de ce monde à être heureux d’avoir loupé sa correspondance ?

  1. Belle photo … de coquin opportuniste ! Mais tu as raison, ça fait parfois du bien et les voies du « Destin » sont impénétrables autant qu’incommensurables !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *