Portrait 4 – Fatma, Bolivienne, Bouddhiste : la beauté du mélange culturel

Fatma, 33 ans, bolivienne, bouddhiste

Voici un portrait à faire pâlir les racistes et ceux qui ont tendance à faire un peu trop de généralités !

Je vous présente Fatma, Bolivienne, de tendance Bouddhiste. La combinaison improbable ! IMG_8984

Fatma est toute petite, toute « flacita » (maigre), elle parait 20 ans et toute fragile. En réalité, elle a 33 ans, une forte personnalité, un caractère d’acier. Fatma incarne la femme moderne et libérée, ainsi que la beauté du mélange culturel de notre période actuelle ! 

Les grand parents de Fatma, Palestiniens d’un côté, et Syriens de l’autre, ont immigrés en Bolivie (et oui il y a eu pas mal d’immigrés arabes en Bolivie à une certaine époque…). Pour obtenir le droit de séjourner en Bolivie, ils ont du changer leur nom de famille et leur religion. C’est ainsi que leur petite fille s’appelle aujourd’hui Fatma Santiago. La mère de Fatma a été éduquée dans la religion catholique, et croit fermement en Dieu. Bref, les grands parents de Fatma étaient musulmans, sa mère est catholique, et Fatma a décidé d’être bouddhiste.

Mais Fatma reste bolivienne, et est avant tout ancrée des croyances et de la culture de son pays. Petit exemple : sur la photo ci-dessous, un chamane lit l’avenir de Fatma sur des feuilles de coca (et oui ils font des choses comme ça là bas :))  IMG_7185Fatma est la preuve qu’il est impossible de faire des généralités ou de stigmatiser telle race, telle religion, ou telle nationalité.

Si le mixte culturel de Fatma est fascinant, sa personnalité l’est également. Fatma est une femme indépendante, féministe et féminine, avec un fort caractère ! Ce qui est plutôt difficile et encore rare dans une société bolivienne encore très macho. 

Fatma sait ce qu’elle veut. Elle voit la vie d’une façon simple, sans se faire trop de nœuds dans la tête (comme la plupart des personnes vivant dans des pays en voie de développement, qui ne s’inventent pas tant de problèmes comme nous le faisons en occident)

Fatma est le genre de personne qui me rassure, et qui m’apprend à voir la vie d’une façon simple (même si j’ai encore beaucoup à apprendre de ce point de vue là!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *