Portrait 3 – Robert, 57 ans, marocain : l’être libre, qui a fait le tour du monde en 15 ans

Robert, 57 ans, marocain

L’incarnation de l’être libre

Jadis, Robert a fait le tour du monde, avec son bateau, pour une durée de 15 ans, sans rentrer au pays. Parti avec peu, il a gagné beaucoup d’argent sur la route, au fil des rencontres, notamment en transportant des marchandises avec son bateau.

Aujourd’hui, Robert a 57 ans. Il vient de vendre sa maison, ainsi que l’ensemble de ses biens matériels (dont sa compil des Pink Floyds). Ce qui lui reste, de l’argent et un sac à dos. Et il part parcourir l’Amérique du Sud durant 3 ans en sac à dos, à 57 ans…

Robert est selon moi l’incarnation de la liberté

  • Libéré de toute dépendance matérielle. A 57 ans, il a tout vendu, il n’a plus que son sac à dos.
  • Libéré de l’égo : Robert est humble. Malgré son âge et son expérience, il ne se la raconte pas. Il va être super intéressé par l’histoire que va lui raconter un jeune de 20 ans sans expérience… sans forcément vouloir à son tour « raconter toute sa super expérience »
  • Libéré du mental. Il vit, tel un enfant, le moment présent. Il se lève et saisi les opportunités qui passent. Il va trouver une occupation ou un intérêt pour chaque petit moment simple qui se présente à lui. Et pour chaque situation, chaque instant, chaque moment, il voit toujours le positif 🙂
  • Libéré de toute culpabilité. Robert aime ne rien faire. Il adore ! Et il l’assume complètement ! Lorsqu’il en a marre qu’on lui pose toujours cette même question  « et sinon pour le travail, tu fais comment ? », il répond : « j’ai pas le temps »
  • Libéré du système. Robert est un anti-système, à sa façon (davantage que ceux qui se prônent anti-système). Il n’accepte pas de rentrer dans le moule, vit d’une autre manière, et l’assume.

Robert est un atypique. Il est libre, simple et heureux : ce qu’on recherche tous non ?

Il me fait penser à la chanson de Hervé Cristiani : « il est libre Max »

Ce genre de rencontre me fait relativiser sur ma propre situation. On peut vivre d’une autre façon que celle imposée par notre société, sans forcément culpabiliser d’être différent.

Bref, Robert m’enseigne ce que représente la liberté et le bonheur simple, sans culpabilité 🙂

Un commentaire sur “Portrait 3 – Robert, 57 ans, marocain : l’être libre, qui a fait le tour du monde en 15 ans

  1. Mi querido Nicolas, veo que estas en el proceso de encontrar tu paz interior…sigue adelante que la paz interior es lo que te hace feliz. Sin importar si estas en un sistema o no. Siempre hay que buscar el equilibrio natural…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *