Portrait 10 – les Iraniens et Afghans rencontrés en Inde : une belle leçon de vie

Mumbai, mars 2013, tournage d’un film Bollywood.  La scène se passe en Oman (petit pays du Moyen Orient). Les réalisateurs recherchent des figurants typés arabes. J’ai trop bronzé depuis le début de mon voyage, ils me recrutent. J’arrive à l’hôtel ou nous sommes hébergés. Une quarantaine de figurants sont déjà là, tous sont Iraniens, Irakiens et Afghans.  Je suis avec eux, 24 heures sur 24, durant les 4 jours de tournage. On mange ensemble, on dort ensemble, on s’amuse, on est déguisé, on se prend en photo, etc. Certains vont boire des bières le soir, d’autres non, certains sont en couple, d’autres se draguent, certains sont athées, d’autres croient en Allah, certains sont sérieux, d’autres un peu plus fous…

Mes compagnons de chambres, Afghans (je suis autant bronzé qu'eux)
Mes compagnons de chambres, Afghans (je peux facilement passer pour un Afghan, j’ai presque la même couleur de peau)

Bref, c’est un peu comme une colonie de vacances, mais avec des Irakiens, des Iraniens et des Afghans…  J’aurai été avec des Finlandais, des Suédois et des Norvégiens, cela se serait passé à peu près de la même façon, mais avec des blonds.IMG_2054IMAG0010

Et le destin s’acharne à vouloir me donner une leçon de vie : toutes ces personnes habitent et sont étudiants dans la prochaine ville ou j’ai prévu d’aller. Après le tournage, ils sont beaucoup à m’inviter à loger chez eux. Je ne sais quel logement choisir tellement j’ai d’invitations. Arrivé là bas, une hospitalité en or : nous passons nos soirées autour d’un vin Iranien ou d’un thé Afghan, à rigoler ou refaire le monde.

Dans l'appartement des Afhgans
Dans l’appartement des Afghans
Dans un appartement des Iraniens
Dans l’appartement d’une des Iraniennes, on se fait lire notre avenir dans le creux de nos mains

Pour lire l’anecdote de façon plus détaillée, consultez l’article : le destin m’a donné une belle leçon de vie

Ce que cette expérience m’a enseignée, ce que ce voyage m’a enseigné.

Mes préjugés, rabâchés depuis des années, par l’écran de télé, s’éloignent, face à la confrontation de la simple réalité. Les médias relatent des informations. Mais notre petit esprit a tendance a généraliser ces « informations », pour la transformer en « réalité ». Je vous assure, les afghans ne sont pas tous terroristes ou extrémistes religieux, et la plupart des jeunes Iraniens sont athées. Les gens, d’ici ou là bas, sont les mêmes, ils sont comme nous, et personne n’a choisi ou il st né (c’est simple mais nous l’avons oublié)

Dans chaque pays, il y a tout type de personne, il est juste impossible de faire des généralités ! Cette banalité, on l’apprend en voyageant.

Le voyage vaut bien plus que n’importe quelle formation universitaire. On découvre les choses par soit même. On se rend compte que la réalité est en fait bien différente de ce que l’on croit, de notre petite fenêtre, là-haut, en France. 

La réalité n’est pas dans ce qu’on nous dit,

mais dans ce qu’on vit

(Alors arrêtez de me lire et prenez vos bagages pour voyager)

2 commentaires sur “Portrait 10 – les Iraniens et Afghans rencontrés en Inde : une belle leçon de vie

  1. Très joli portrait et belle leçon,.. ça donne vraiment envie de faire sa valise je prends plaisir à lire tes articles !

  2. Que l’importance soit dans ton regard, non dans la chose regardée.

    Il faut, Nathanaël, que tu brûles en toi tous les livres.

    a écrit gide, ce qui me paraît assez proche de l’envoi de nicolas
    jean marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *