Le marché de Belén, l’étrange marché de l’Amazonie

Iquitos, nord est du Pérou. Ville enfouie au cœur de la forêt amazonienne. Ville coupée du monde.

Avec ses 380 000 habitants, c’est la plus grande ville du monde inaccessible par voie terrestre.  Aucune route n’existe pour rejoindre Iquitos… Le seul moyen de s’y rendre : le bateau ou l’avion.

Là-bas, un marché. Le marché de Belén. Le marché de l’Amazonie.

Il est unique ! Il recense une grande partie de la diversité et des traditions d’Amazonie, dans toute son authenticité. On trouve tout ce qui vient de la forêt, le meilleur, comme le pire… Carcasses de singes à manger, œufs de tortues, cuisses de caïmans, suris (grosse larve comestible – voir article « l’étrange et effrayante nourriture d’Amazonie »), paiches (le plus gros poisson d’eau douce au monde), camu-camu (le fruit le plus riche en vitamine C), guarana…

On y trouve pas moins de 89 espèces de fruits, 53 espèces de légumes, 60 espèces d’animaux terrestres et 56 espèces de poissons. Malheureusement, on y trouve encore de nombreuses espèces en voie extinction ou protégées.

img_1026

Une allée a particulièrement marqué mon attention : le passage Paquito, que l’on appelle ici « le passage des sorcières et des sorciers ».

Ici, des chamanes et étranges vendeurs proposent dans des bouteilles en verre et en plastique de nombreuses boissons médicinales à base de plantes, racines, lianes… de la forêt.

img_1025

On peut bien sûr y trouver l’Ayahuasca, la fameuse plante médicinale hallucinogène de l’Amazonie (qu’un vendeur m’a quand même proposé de goûter pour tester !), mais aussi des centaines d’autres remèdes. Ici, chaque plante a sa propriété et propose son remède ! Ce passage, c’est pour certains la pharmacie de la forêt !

img_1022

img_1024

On m’a conseillé de ne pas y aller.

« C’est dangereux ! » J’y suis quand même allé, mais sans aucun objet de valeur sur moi (parce que je suis un ouf ! Mais non… Parce qu’un marché le matin au Pérou, je vois difficilement en quoi ça peut être dangereux si on prend toutes les précautions et si on se comporte bien!). Attention toutefois aux âmes sensibles, car la vue de certains animaux morts est parfois difficile à supporter. Mais je ne me suis pas du tout senti en insécurité !

Alors moi, je vous conseille vivement d’y aller ! 

img_1035

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *