Le malaise du voyageur en solo

Voyager seul, pendant 1 an est une des expériences les plus intenses d’une vie. Intense car on vit sans arrêt de nouvelles expériences folles, intense par toutes les rencontres qu’on peut faire, intense par le fait qu’on apprend énormément sur soi (le voyage en solo est en quelque sorte une psychanalyse), et intense car on est toujours seul, on doit vivre seul et se débrouiller seul avec soi même, sans aucun proche ami ou de la famille.

Voyager seul est aussi un challenge avec ces moments difficiles. Certaines personnes qui ont voyagé un an et m’avaient prévenu : « tu auras un gros moment de blues au bout de 6/7 mois de voyage, et tu vas voir ça va être très difficile. » Ils avaient raison…

Il arrive à un moment  du voyage ou tes proches et ton quotidien te manquent. Tu te sens seul, tu n’as aucun repère ou tu es, tu es un peu perdu, et tu n’es plus motivé pour rien faire, car tu as déjà vécu tellement, rencontré tellement de gens, que tu n’as plus l’énergie et la motivation pour faire et rencontrer encore. Tu dois rencontrer encore et encore des nouvelles personnes mais personne autour de toi ne te connais vraiment…

Tu réalises combien tes proches, ta famille et tes amis sont importants dans ta vie. Tu réalises à quel point ils sont importants pour ton bonheur au quotidien. Tu réalises également combien avoir des repères sont important dans la vie.

Après ce petit moment de blues, tu es requinqué et remotivé pour redécouvrir. Car tu sais que c’est une opportunité de courte durée et que tu vas rentrer retrouver ton quotidien après ça.  Mais ce moment de blues te permet de réaliser à quel point tes proches sont importants.

J’apprécie aujourd’hui d’autant plus et je suis davantage reconnaissant d’avoir une famille et des amis qui m’aiment, ainsi que des repères dans mon pays. 

N’oublions pas d’apprécier nos proches, et d’être reconnaissant au quotidien de les avoir.  Ils sont garants de notre bien être.

7 commentaires sur “Le malaise du voyageur en solo

  1. On pense fort à toi Nico.
    On est tous là, en penséessss avec toi
    A bientot!! Profite!! car ça passe vite
    Tu nous manques

  2. Salut Nico !

    Très pertinente ton analyse!! Celui ou celle qui a eu la chance de vivre une telle aventure comprendra…

    Mais comme tu dis, la motivation revient! Alors profites en à fond!
    Pour info je serai au Pérou du 6 au 23 septembre.. Si tu es dans les parages…

    Good luck!
    Fab

  3. Merci pour vos commentaires ça fait chaud au coeur.
    @ Elo : On se fait un skype bientôt ?
    @ Chloé ! comment tu vas toi ca fait un bail j’ai pas eu de nouvelles ?
    @ Toncar : merci pour ton message. Je serai également au Pérou à cette période en voyage solidaire avec mes parents qui me rejoignent pour 3 semaines. On sera dans le sud, peut etre qu’on pourra se capter ca serait top !

  4. Très touchante et tellement vraie ton analyse Nico!
    Je pense à toi et comme tu l’as dit c’est une période de ta vie, ça ne durera pas, alors profite, amuse toi, ouvre grands les yeux et prends le maximun de toute cette aventure qui j’en suis certaine restera à jamais gravé en toi.
    J’ai SKYPE donc si tu peux t’y connecter tiens moi au courant.
    Je t’embrasse fort,

    Rebecca

  5. Grave que ça me ferait plez de voir ta bouille !
    Dis moi qd tu pourrais.. et je m’ajusterai..!
    Je suis dispo ce WE par exemple.
    A tte,
    Elo

  6. Je n’ai pas visité ton site depuis mon retour à la campagne le 22 avril dernier : trop d’occupations pour reprendre le dessus sur la nature abandonnée et réaliser l’entretien saisonnier de la maison (remise en eau et électricité, gouttières, grilles-défenses ….)
    Chacun à ses petites contraintes, rançons de nos choix pris pour notre bonheur.
    Il faut les accepter sinon ça n’en vaut pas la peine : j’ai bien apprécié ton analyse et ta prise de conscience de l’importance des repères : aimer sans dispersion alors que voyager longtemps gave de richesses puisque avide toujours nous sommes des découvertes. Tu as saisi l’importance des Sources, alors profite, ouvre grand les yeux, touche, tâte, goûte, renifle, sens …. et lorsque tu reviendras tu seras « Heureux, qui comme Ulysse a fait un beau voyage et puis est revenu ……  »
    Prends bien soin de toi…… Alé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *