La vie d’un peuple indigène. Episode 7, épisode final : l’éducation

Au milieu de l’Amazonie, coupé du monde, il y a-t-il une éducation ?

Et oui. L’école ici, se passe à peu près comme dans le reste de la Bolivie. A peu près…

Voici l’école du village, le seul bâtiment, avec l’église, qui est en béton, et le seul doté d’électricité grâce à un panneau solaire installé sur le toit.

IMG_6502 IMG_6512

L’école, à l’intérieur, avec ma grande copine Ymena (qui squatte toutes les photos)

IMG_6537 IMG_6538

J’ai l’occasion de participer à une journée d’école ! Ce matin, je vais intervenir et échanger sur les pays du monde et sur mon tour du monde avec les enfants. Petits matériels prêts :

          –Une carte du monde

          –Des photos d’Afrique, d’Inde et d’Asie du Sud Est. Pour chacune de ces régions du monde, j’ai classé les photos en différents dossiers : les maisons, les habitants, les animaux, les sports.

Échanger avec des petits indigènes en Amazonie sur comment les gens vivent en Inde ou en Afrique. C’est magique !

IMG_6526 IMG_6529 IMG_6535

-Apprendre à des garçons indigènes un sport thaïlandais,

-Expliquer que leur vie est bien plus sympa qu’un gamin des bidonvilles en Inde,

-Montrer que dans la savane il y a des animaux bien plus gros qu’en Amazonie,

-Montrer des enfants, qui sont aussi dans leur école, qui vivent comme eux, mais qui ont juste une couleur de peau différente, en Inde ou en Afrique.

Une expérience à refaire ! Super enrichissant ! Et puis avec les médias ils ne connaissent que leur monde et le monde occidental. Il est selon moi important de leur montrer qu’il existe aussi d’autres mondes 😉

Revenons à nos moutons (bêêhhh), l’éducation dans ce petit peuple amazone.

En Bolivie, l’école « obligatoire » commence à 6 ans, et se termine à 14 ans. Il y a dans cette communauté 3 classes : les 6-8 ans, les 9-11 ans, et les 12-14 ans.

Les 3 professeurs sont issus de la communauté ! Ce qui est plutôt positif. Car avant, ou aujourd’hui dans d’autres communautés, la plupart des professeurs viennent de La Paz. Et quasiment tous repartent au bout de 6 mois car ils tombent malades à cause des moustiques, ou ne supportent plus la vie rudimentaire ici. Ainsi, les enfants changent de professeurs tous les 6 mois. 

Généralement, les enfants ont école de 8h à 12h. Très peu d’heures de cours. L’après-midi, les enfants jouent ensemble, ou s’ennuient.

Voici le programme de la semaine

IMG_6540

Mais tout ça, c’est de la théorie… Les parents ne sont pas tous d’accord avec l’école. Certains jours, ils décident de ne pas amener leurs enfants à l’école, pour qu’ils restent à la maison afin de les aider. Chaque jour, le professeur ne sait jamais combien il va avoir d’enfants… Un peu compliqué pour organiser les cours !

Par exemple, ce jour où j’interviens, c’est un jour de pluie. Et les jours de pluie, les parents ne veulent pas que leurs enfants aillent à l’école. A peine un tiers des enfants de la communauté étaient présents…

Quant à l’avenir des enfants ? Une bonne moitié des enfants qui réussissent vont continuer à étudier en ville. Ils goûtent au confort de la vie moderne. Pour la plupart, ils ne reviendront jamais ! Certains restent et se marient ici, mais ceux-là sont une minorité.

L’éducation, un tremplin pour ces enfants indigènes, la perte à long terme de la communauté ? Ou les 2 😉 ?

Un commentaire sur “La vie d’un peuple indigène. Episode 7, épisode final : l’éducation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *