Ce matin, un moine a chassé mes mauvais esprits

Une super façon de voyager, c’est louer un vélo, et se promener dans une ville, très peu touristique. Puis, dès que l’on trouve quelque chose, une situation, un rassemblement… qui nous intéresse, s’arrêter, et regarder. Et souvent, voyant notre intérêt, les personnes nous invitent à découvrir. C’est toujours dans ces moments qu’on découvre des choses incroyables.

Je suis à Savanakhet, au sud du Laos. L’un des seuls touristes perdu dans cette ville. Je passe devant un temple. Je me pose devant, je l’admire. Un moine, environ 70 ans, assis au milieu du temple, me fait signe de rentrer. Je rentre. Puis il me fait signe de m’assoir. Je m’assoie. Nous sommes tous les 2, le moine et moi, seuls, assis sur un tapis au milieu de ce temple.

D’après mes lectures, les laotiens (du moins certains d’entre eux), sont animistes. Ils croient que chaque être humain possède 32 esprits, chacun étant le gardien d’un organe ou d’une faculté, mentale ou physique. J’ai une droit à une étrange cérémonie, appelée le baasii, qui se célèbre entre autre lors de l’arrivée d’invités particuliers.

Le moine prend ma main, et m’attache un bracelet en coton, blanc, autour du poignet. Puis il se met à dire des choses, tout en me serrant le poignet. D’après ce que j’ai pu lire, le moine a chassé mes mauvais esprits en disant « dehors le mauvais, dehors le mauvais, dehors le mauvais», puis par la suite, m’a amené de bons esprits : « dedans le bon, dedans le bon, dedans le bon ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *