Arrêter de fumer en voyage

Cher voyageur fumeur,

Profitez-en !! Le voyage, c’est LE moment idéal pour arrêter de fumer ! Pourquoi ?? 

VOICI LES 5 BONNES RAISONS POUR ARRÊTER DE FUMER EN VOYAGE 

1/ Il est plus facile de perdre ses habitudes

Finit la vie quotidienne. Vous perdez votre rythme, vous vous adaptez beaucoup plus facilement au changement. Il est donc beaucoup plus facile de perdre ses petites habitudes à la con :

  • Ne pas prendre de café le matin, pas grave !
  • Ne pas avoir de douche chaude, pas grave !
  • Ne pas avoir de rythme et se lever à une heure différente tous les jours, pas grave !
  • Pas de pain ni de fromage, pas grave…

La cigarette est aussi une de ces habitudes. Vous pouvez aussi la perdre ! Pas grave…

2/ En voyage, pas de stress

Dans la « vie normal », on arrête de fumer, et puis… Quand on est trop stressé, on craque. Mais en voyage… le stress de la vie quotidienne, il n’est pas là. Les premières semaines sans tabac sont donc beaucoup plus faciles à gérer sans stress !  

3/ Pas de quotidien pour te rappeler ta tendre cigarette

Votre vie est un peu comme ça :

  • 10h15 : je descends fumer ma clope avec mon café et je m’assois ici précisément,
  • 13h24 (des fois à 13h26) : après mon déjeuner, je prends ma clope devant cette porte avec mes meilleurs amis Philippe et Maurice.
  • 23h39 : juste avant de dormir, en regardant le ciel, au rebord de la fenêtre, je fume. J’aime ce moment, j’en ai besoin…

Et si j’arrête de fumer, tous les jours, toutes ces situations me feront repenser à ma bonne vieille clope. Ça va être intenable ! Mais en voyage, chaque lieu est nouveau, neutre de tout passé, de tout souvenir.

4/ Les français sont des maudits fumeurs !

« Dis donc qu’est ce qu’ils fument les français. Je crois que ce sont les pires ». Combien de fois j’ai entendu ça de la part d’une personne qui à l’habitude d’accueillir des touristes étrangers…

Dans beaucoup de sociétés « non occidentales », on fume différemment, de façon plus occasionnelle, lors d’une fête, avec un verre d’alcool.

De nombreuses personnes n’arrivent pas à comprendre comment on peut devenir accro à une chose qui te tue (ils sont fous ces gringos). Et on te le fait remarquer ! Au bout d’un moment, quand des dizaines de personnes te disent que tu es complètement stupide de fumer, tu commences à te poser des questions :

« Il n’y a aucun avantage à fumer, que des inconvénients : je me pourris la santé, j’ai les dents jaunes, je pue, je diminue la qualité de mon sperme, je me sens pas bien quand je me retrouve dans une situation ou je peux pas fumer, je pue de la gueule… et je me tue. Et pourquoi je fais ça ? C’est quoi l’avantage ? Bah il y en a pas…  Ah oui… Je suis vraiment un con en fait ! Ils ont raisons ».

5/ Vous n’êtes qu’un faux « voyageur indépendant »

Vous êtes un grand voyageur, libre et indépendant :

« Non mais tu vois… Moi… Je suis un être libre. Je ne suis dépendant de personne, d’aucun chef, d’aucun travail, d’aucune société. Je suis détaché de toute dépendance humaine et matérielle. C’est trop la classe non ? »

« Heuuu… Et sinon en ce qui concerne ta dépendance quotidienne à la clope ça se passe comment ta totale indépendance de voyageur ? »

Le voyage, c’est pouvoir se libérer de tout conditionnement mental et superflu.  L’arrêt de la clope est le premier pas vers la libération de l’esprit !

ALLEZ c’est le moment !! Arrêter ! ça va marcher !

PS 1 : ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas arrêter de fumer sans voyager.

PS 2 : sinon ça peut aussi être une super excuse pour voyager ! « Non mais il faut que je voyage pour arrêter de fumer, c’est pour ça que je dois quitter mon travail, c’est ma vie qui est en jeu, tu comprends ! »

2 commentaires sur “Arrêter de fumer en voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *