Argentina auto-stop. Episode 2 : en route pour San Francisco !

Objectif du jour, atteindre Cordoba, ville située à 400 km d’où je suis actuellement : Santa Fé.

13h : premier pouce levé. 30 minutes d’attente. Un jeune argentin, coiffeur, me prend en stop. On discute, on sympathise. 1h30 de route super agréable !

15h : Je me retrouve à faire du stop devant un panneau « San Francisco ». J’apprends donc que je suis à 35 km de San Francisco. Je me suis surement trompé de route… J’en profite donc pour écouter la musique de Woodstock sur mes écouteurs.

IMG_4746

2 heures d’attentes… 2 heures sont si courtes. Je réalise que je suis au milieu de la pampa argentine avec mon sac à dos, à me laisser porter par le vent. Un sentiment de liberté s’empare de moi. Je danse, j’apprécie le vent qui passe dans mes cheveux quand les camions passent Il ne se passe rien de spécial, mais j’apprécie le moment présent, je réalise ou je suis et ce que je fais !

17h : une voiture s’arrête. Edouardo, 50 ans, artisan bijoutier qui vit à San Francisco. A 20 ans, il a traversé toute l’Amérique du sud en auto-stop. Trop bien ! Il va se faire tard… Je ne vais pas pouvoir arriver à Cordoba aujourd’hui… Je demande à Edouardo s’il y a un hotel à San Francisco…

Il me propose de dormir chez lui.

19h : je me retrouve dans la maison d’Edouardo. Je vais dormir chez une personne que j’ai rencontré il y a 2 heures… Edouardo et sa femme ont 2 enfants de 24 et 25 ans, ils ont une toute petite maison, n’ont pas beaucoup d’argent mais un cœur gros comme ça ! C’est un choix de ne pas avoir beaucoup d’argent et une toute petite maison. Ce qu’ils veulent, c’est être passionnés par leur travail, ne pas avoir de patron et être libre, voyager, et avoir une famille heureuse. Ils ont décidé que l’argent était secondaire.

Nous passons la soirée à discuter, rigoler, à discuter de nos voyages, ils sont passionnés. Je vous présente Frédérico et sa famille. IMG_4752

01h30 : je pars dormir. Un matelas installé dans leur cuisine.

Le lendemain, ils me proposent de faire un barbecue traditionnel argentin, avec toute la famille, les enfants et petits-enfants. Du bon boeuf argentin!! Edouardo souhaite que je reste encore un ou 2 jours chez lui, mais je dois continuer ma route.IMG_4770

14h : levé de pouce direction Cordoba, 2 heures d’attentes…

16h : un argentin me prend en stop. Je n’ai pas trop le feeling je m’ennuie beaucoup avec lui. Ça ne peut pas toujours être parfait. Il est toutefois très sympa et m’amène directement à Cordoba !

400 km, 2 jours de trajet et une petite escale imprévue. Que va-t-il bien pouvoir arriver à l’épisode 3 ???

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *