3 jours de tournage pour une grosse production Bollywood

On me propose 3 jours de tournage pour une grosse production Bollywood. On me garantit la prise en charge de l’hébergement et de la nourriture en plus de mon salaire.  J’accepte. J’ai rendez-vous à 21h à une station de train, en périphérie d’une petite ville de 15 millions d’habitants. J’ai juste le nom et le téléphone de la personne que je dois rencontrer, je ne sais rien d’autre… Avec mon gros sac à dos, je pars, je ne sais ou, en rickshaw à mon lieu de rdv. Pourvu que ce ne soit pas un faux plan et que jene me retrouve pas en plan je ne sais ou avec mon sac à dos, en pleine soirée… j’ai un peu la trouille…

J’arrive, la personne est là. Elle m’amène à l’hôtel, plutôt chic (le genre d’hôtel que je ne peux pas me payer) ! Nous sommes une trentaine de personnes à attendre notre chambre. Toutes ces personnes sont Irakiens, Iraniens et Afghans. Ils habitent tous en Inde. Nous ne sommes que 2 touristes (moi et une italienne un peu barré qui a fait sa thèse sur « l’émergence de Bollywood en Irlande »…). Ces 3 jours vont être pour moi une sorte de colonie de vacances, mais avec des Afghans, des Irakiens et des Iraniens, trop bien !!

Je commence à comprendre…. La scène doit se passer au Moyen Orient, et ils recherchent des figurants typés arabes. J’ai trop bronzé pendant les vacances, ils m’ont recruté.

Je partage ma chambre avec des Afghans, trop sympas (des petits minots de 20 ans fashions). On part manger. Je me retrouve en Inde, à trainer avec 8 Afghans. Drôle de situation !

IMAG0039Mes compagnons de chambre

Le lendemain, réveil à 6 heures du matin, dur dur. Tout ça pour nous faire attendre devant l’hôtel jusqu’à 8h30 du matin. Ce qui me permet de sympathiser avec une bande d’Iraniens, qui vont devenir des potes pour les prochaines semaines et vont même m’héberger chez eux par la suite… (cf anecdote : ne jamais faire de généralités – article a venir)

On arrive au studio !

Nous n’avons toujours pas nos rôles, nous ne savons toujours pas ce qui nous attend par la suite. Avant les deguisements…

20130307_095641

Ca y est, on a nos rôles. On sait ce qu’il nous attend. Apres nos deguisements…

IMAG0010 IMAG0015

Le film s’appelle « Once upon a time in Mumbai 2 », la suite de « Once upon a time in Mumbai. Une très très grosse production Bollywoodienne, avec des acteurs supers connus, des millions de dollars à faire vomir… Bref un des films Bollywood les plus connus ! Etant donné que les films Bollywood sont davantage regardés dans le monde que les films d’Hollywood, des millions et peut être même des milliards de personnes vont regarder ce film (la pression !!). Intéressant de voir ce que ça va donner…

Donc nous sommes des Arabes qui vivent en Oman (un petit pays en dessous de l’Arabie Saoudite), nous allons passer 3 jours dans un palace Omanien, dans les années 70.

Et je suis un serveur Omanien des années 70 (en Inde). Jusque-là tout est normal 😉 !

IMG_2056     20130308_094449

Et puis il y a les princes arabes…

IMG_2054

Nous arrivons dans le studio, avant le tournage…

20130307_121345

Et voici quelques photos pendant le tournage…

IMG_2071IMG_2066 IMG_2058 IMG_2031 IMG_2028 IMG_2027IMG_2101

La pause dejeuner…

IMG_2046IMG_2080

Le bus des stars…

IMG_2079

Maintenant, découvrons comment c’est passé le tournage, et finissons par quelques petites anecdotes assez drôles…

Comment s’est passé le tournage ?

Il y a plusieurs types de films Bollywood. Ici, nous sommes dans un film sous sa forme originelle, un « classique ». Un classique, c’est davantage un spectacle qu’un film, c’est :

– Toujours la même histoire d’amour. Le scénario, ce n’est pas le plus important.

– Ce qui importe, c’est la forme. La perfection des danses, le détail du décor, les personnages en 2nd plan, tout ça est minutieusement préparé au millimètre près (mais préparé au dernier moment pendant le tournage, sans aucune répétition). Pendant 3 jours de tournage, il n’y a donc aucun dialogue.

– Un héros, qui est une star de Bollywood. Le héros dans un Bollywood doit se la raconter. Il a toujours les cheveux plaqués avec du gel, des lunettes de soleil, une chemise ouverte et un  chewing gum dans la bouche.

Tous ces détails à préparer, ajouté au fait que tout est super mal organisé, font qu’en3 jours, nous allons tourner 2 à 5 minutes du film. C’est-à-dire la partie du film ou le héros se retrouve dans un palace Omanien et un spectacle va se dérouler en son honneur pour son anniversaire. C’est très trèstrèslooong !

Nous sommes dans le studio environ 400 personnes, impressionnant. Il y a environ 200 techniciens. Pour donner un ordre d’idée, tellement il y a de personnes, il faut 3 employés uniquement pour servir le thé en permanence.

Et certaines choses peuvent paraitre inimaginables pour l’une des plus grosses productions cinématographiques mondiale :

– Il n’y a aucune répétition avant le tournage. C’est-à-dire qu’avant chaque nouvelle scène, les danseurs répètent leurs danses, pendant que tous les techniciens, tous les figurants… attendent sagement pendant des heures que les danseurs aient finit de répéter (un gâchis d’argent !)

– Tous les figurants et les danseurs sont payés au black

– L’acteur principal décide quand il veut venir ou pas, en fonction des humeurs de môôssieur. Des fois, il ne veut plus jouer et part, laissant en plan les 400 personnes qui sont là, payés… Mais bon monsieur est un roi !

– Tout est complètement désorganisé. On nous dit sans arrêt tout et son contraire. Ex : « vite il faut sortir du studio maintenant allez dehors », on sort, et là on nous engueule en nous disant « mais qu’est-ce que vous faites dehors, vous devez rentrer ! ». Donc au bout d’un moment, on en a marre, nous n’écoutons plus les ordres, et ça devient le bazar total !

Pour revenir au côté un peu plus fun du tournage, quelques anecdotes :

– Je suisinterviewé pour le « making off ». On me demande de répondre dans ma langue natale. J’ai adoré la dernière question qu’ils m’ont posés : « Que pensez-vous de l’acteur principal ? » (qui est une star de Bollywood, le mec est plus célèbre dans le monde que Brad Pitt). Mais en bon français, je ne sais pas qui est cette star. Je réponds donc « j’en sais rien je ne le connais pas ».

– Depuis 30 minutes, nous sommes à 20 mètres de la loge du héros, mais il n’est pas arrivé. Il arrive, toujours entouré de policiers. Ils nous demandent de partir…  Il a son périmètre de sécurité ! Franchement ils n’ont pas autre chose à faire les policiers en Inde !

 – Ma nouvelle coupe de cheuveux et mon deguisement m`a vallu un nouveau surnom, Leonardo…

–  Le film se déroule dans les années 70, et certains figurants ont de magnifiques habits des années 2000.

– En tant que serveur, je dois apporter le fameux gâteau d’anniversaire du héros au beau milieu de la scène.

– Certains Afghans et Iraniens, blonds ou châtains, jouent le rôle d’un occidental, pendant que je joue le rôle d’un arabe.

Pour conclure, cette expérience m’a un peu dégouté de Bollywood. Le budget est monstrueux, donc tout le monde s’en fiche de gaspiller de l’argent… J’ai décidé de redistribuer la moitié de mon salaire à une association qui s’occupe des gens des bidonvilles. Car des millions de dollars sont depenses sans compter, pendant qu’à 10 kilomètres du studio, des gens crèvent tous les jours dans le plus gros bidonville d’Asie ! Ça m’a donné envie de vomir sur l’acteur principal (mais je l’ai pas fait sinon j’aurai peut-être eu quelques problèmes) !

3 commentaires sur “3 jours de tournage pour une grosse production Bollywood

  1. Bein moi j’ai été dans un film aussi..
    Itinéraire planifié au milimètre prêt, me v’la partie ma soeur et moi en voiture faire le tour de la terre pr arriver à l’aéroport Beauvais sans se tuer..

    Bein ouai.. as-tu eu vent de l’épisode neigeux en Fce..? On a connu un 48h/72h à la sauce canadienne en Fce, C’est arrivé!

    Dc nous v’la parties, 50 à l’heure à tout casser, pas un chat sur l’autoroute, les voitures et camions sur le bas coté de la route, tout du long, laissé à l’abandon.. et désormais quasi-ensevelis par la neige.. on se serait cru ds un film!..

    et finalement braves (folles) que nous sommes, nous avions traversé le plus dur qd.. coup de fil de David pour dire… « ton vol est annulé, désolé.. » lool tjs sur l’autoroute, y avait plus qu’à réussir à faire demie tour sur l’autoroute sans passer par une nationale ou départementale…. étant donné qu’elles étaient totalement enneigées…

    Ah! tu vois.. pas besoin d’aller au bout du monde! (la rageuse.. lol)
    Bon finalement, je suis revenue seine et sauve 😉

    En tout cas, meme si un peu deg sur la fin.. à voir le fric de partout.. Ca reste qd meme une belle aventure Bollywoodienne 🙂

    A faire à suivre..
    Bises
    et reste Aware!

  2. Reverser la moitié de son salaire à une association en aide aux enfants des bidonvilles… Quelle classe ce Nico ! 🙂

    Je suis fier d’avoir un frangin comme toi !

    Tu dois apprendre plein de chose sur la société actuelle… C’est vraiment cool ça!

  3. Quelle aventure ! je n’aurai imaginé que tu puisses arriver dans ce « décor » dont nous avons parfois quelques échos ! Bon, ici c’était déjà la fin du carnaval que tu as connu …avec le fric utilisé sans aucune comparaison !
    Ton idée de partage nous a beaucoup plu .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *