Partir visiter un temple, se perdre en route, et finir a faire la fete avec des laotiens, sans avoir vu de temple.

Petite introduction contextuelle avant cette folle anecdote :

– Ne jamais croire les guides ou les sites internet qui vous disent qu’il n’y a rien à faire dans une ville. Dans chaque ville, il y a des gens, donc de la vie, donc des choses à faire.

– Quand on voyage au Laos, les choses ne se passent jamais comme elles ont été initialement prévues

–  Les laotiens adorent boire et faire la fête (mais vraiment !)

– Si le Laos avait une devise nationale, ce serait « Take it easy », ou « pas de problème », ou alors « t’inquiètes »

Maintenant, place a cette anecdote completement folle :

Avec 2 français, Laura et Sithideth, nous louons des vélos. Nous partons le matin, pour 30 ou 40 km de vélo. Au programme de la journée : visite d’un temple, d’une forêt, et d’un lac. Je suis prêt : sac à dos, trousse de secours, casquette… En mode randonnée !

Au bout de 6 km, au fin fond d`une banlieue de Savannaketh, ou personne ne va, nous nous arrêtons pour regarder notre plan, afin de trouver notre route. Nous sommes arrete devant une maison. Une laotienne sort de cette maison, pour nous indiquer le chemin. Elle est professeur d`anglais, et nous invite à venir dans son collège, juste à côté, ou se déroule une sorte de kermesse, la fête annuelle du collège. Il s’agit d’étudiants entre 15 et 25 ans. Why not, on se dit qu’on peut passer faire un tour, ça nous fera une pause.

Nous commençons par quelques jeux, bingo, chamboule tout, etc. entoure de laotiens qui se demandent se que nous faisons ici.IMG_0943 IMG_0928

Puis on nous invite à nous assoir. Il est interdit de fumer dans le collège, mais par contre, la boisson… Il est 11h du matin, les étudiants boivent des bières et des shots de vodka avec leurs professeurs. Ils commencent à nous offrir des bières. Ils ne veulent pas qu’on paye, on a beau essayer de leur donner l’argent pour les bières, ils refusent, on a tout essayé. On commence a faire la tournee des stands, ils nous invitent chacun leur tour aux differents stands… et chaque fois, ils veulent nous servir un verre. Impossible de refuse, sinon ils se vexent, et des qu on a le dos tourne, ils nous servent.

Au Laos, une tradition est la suivante : si le verre de ton invité est à moitié vide, et si tu ne le ressers pas, ça porte malheur. Je vous laisse imaginer la suite… 18h30, nous sommes encore là-bas, après avoir dansé au moins 12 fois sur Gangnam Style, appris une dizaine de danses laotiennes, trinqué des centaines de fois (au laos, on trinque a peu pres toutes les 5 minutes), refusé des dixaines de fois qu’on me servent (sans succès), parlé avec des centaines de personnes. Il est 18h30, on n’a toujours pas vu de temple. Il est 18h30, j’ai toujours le même verre, il n’a jamais été vide une seule fois depuis ce matin.

IMG_0933

Petite danse laotienne

IMG_0939

Hip Pop dance

IMG_0947

Ma speciale photo

IMG_0959

Ce pichet est une facon d`accueillir les hotes

Tout le monde est saoul, mais l’ambiance est bonne enfant (ils ont tous l’alcool joyeux, comme moi). Il n`y a vraiment pas de lezards, enfin presque pas…

IMG_0952

On nous invite a un after, chez la prof d’anglais. Les etudiants et les professeurs boivent et font la fete ensemble. Les autres français partent, ils n’en peuvent plus. Je reste, ils m’invitent à continuer la soirée dans un bar-discothèque.

Il est minuit, je suis en discothèque, en train de danser et chanter au karaoké, avec des loatiens, mon pantalon de randonnée, ma trousse à pharmacie, mon sac à dos et ma casquette. Il est une heure du matin, je n’ai toujours pas vu de temple.

Le lendemain, les professeurs viennent me chercher a mon hotel en moto, et m`invitent a passer la journee avec eux, au fin fond d`une banlieue peaume. Ils veulent m amener voir le temple, car ils se sentent coupables car je n ai pas vu ce temple de leur faute… Je m en fiche du temple maintenant… On part dejeuner dans un super restaurant sur l`eau, qui ne figure sur aucun guide, aucun site internet, puis on va au centre de massage, puis au casino. On finit la soiree par un barbecue dans la maison d`une laotienne, qui fete son anniversaire. Au programme, decouverte de nouvelles saveurs culinaires, karaoke, danse, et lao lao beer (la biere nationale, et ici la biere se boit toujours avec des glacons)…

La bonte humaine par excellence. Cette histoire se passe a Savannakhet, qui signifie en laotien `cite du paradis`. Si au paradis, on est accueilli comme au Laos, alors je veux bien y croire (et je vais tout faire pour y aller)

4 commentaires sur “Partir visiter un temple, se perdre en route, et finir a faire la fete avec des laotiens, sans avoir vu de temple.

  1. J’adore ! Quelle chaleur humaine! Prenons en de la graine!
    Bisous de nous 2 Nico et susdei chnam themy (bonne année en cambodgien!)

    1. Attention Attention la réalité en France en ce moment est de -10° et il neige
      Alors le bière on n’y pense pas trop bisous A++++++++++++

  2. Tu gères mec! Garde bien ton don pour attirer les bonnes personnes mais reserve nous un peu de ton Modjo 🙂

    Bonne continuation!

  3. Belle histoire en effet, j’espère que tu auras quand même l’occasion de visiter un temple, ça a l’air super !
    En tout cas, tu as bien fait de rester fêter avec eux, ça avait l’air génial, ça redonne le goût de voyager !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *