Conseil du jour, ne JAMAIS dormir pour 1 euro la nuit

Tu rentres dans la chambre, tu trouves 7 matelas une place, très petits, alignés sur 2 étages. 14 personnes, vont dormir dans environ 15m2… le petit passage pour accéder aux lits est rempli de sacs à dos, il est quasiment impossible de circuler dans la chambre. Les ventilateurs ne fonctionnent plus, sous 30 degrés, et il y a un bar-boite de nuit en extérieur à côté de la chambre.

Fatigué de ma journée de transport, je tente de me coucher à minuit, déjà quelques personnes dorment, j’ai trop chaud, la musique électronique est à fond dehors. 4h du matin, je ne dors toujours pas. Mes 2 voisins de lit (oui oui il s’agit bien ici de voisins de lits et non de voisins de chambre), un argentin et un américain, qui ne dorment pas non plus, me proposent de sortir dehors pour fumer un joint. Au point où j’en suis, je ne dis pas non.

Retour dans la chambre, il faut s’occuper car je ne vais pas dormir de la nuit… Alors je m’amuse à écouter et observer ce qui peut se passer dans une chambre de 2 lits superposés, de 7 places chacun. Et bah il se passe plein de choses ! C’est un super spectacle, j’ai beaucoup rigolé !

Alors il y a différentes typologies d’étranges individus :

–          Le mec qui ronfle super fort

–          Le mec qui parle en dormant (et des fois qui cri)

–          Le mec qui ne retrouve plus son matelas

–          Les filles (les seules de la chambre) qui rentrent à 5h du matin, qui allument la lumière et parlent entre elles, super fort, comme si elles étaient au starbuck coffee, tranquille (sauf qu’il y avait 10 personnes qui dormaient)

–          Le mec qui allume sa clope au lit

–          Le mec qui est complètement bourré (lui m’a fait beaucoup rire). Au milieu de la nuit, il rampe, à 4 pattes, pour trouver la porte afin de vomir, mais il a tellement bu qu’il n’arrive pas à ouvrir la porte et se retrouve allongé devant la porte, avec le bras en l’air essayant difficilement de trouver la poignée, mais c’était au-dessus de ses forces. Je lui ai ouvert quand même. Il a continué à ramper dehors, je ne sais guère ou il est allé, mais il rampait. Il revient se coucher, et 10 secondes après, il court pour aller vomir, mais tombe la tête la première dans les sacs.

–          Et le mec qui rigole tout seul dans son lit (ça c’est moi !)

Un beau spectacle, assez bruyant, ajouté aux vapeurs d’alcool que dégagent ces 14 personnes, et à la sueur de 14 êtres qui dorment à 30 degrés sans ventilateur. Même un narcoleptique n’aurait pas pu dormir !

6 commentaires sur “Conseil du jour, ne JAMAIS dormir pour 1 euro la nuit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *